U bent hier:Communiques - homepage
Les Diables rouges auront chaud! Et vous?
  Travailler dans la chaleur

Analyse des risques

En tant qu’employeur, il vous est conseillé de réaliser une analyse de risques préalable afin de protéger vos travailleurs durant les vagues de chaleur estivales. Vous connaitrez ainsi les facteurs ambiants thermiques dans des conditions de travail normales, ce qui vous permettra de prendre des mesures de prévention adaptées lorsque les valeurs limites sont dépassées. Un thermomètre traditionnel ne suffit pas à mesurer la chaleur. Dans un environnement humide, la chaleur peut rapidement devenir insupportable alors que la même température dans un environnement sec ne cause aucun souci. En résumé, il convient de tenir compte du taux d’humidité de l’air. Dans certains cas, la vitesse du vent et le rayonnement direct du soleil ou d’une machine peuvent constituer des facteurs à ne pas négliger.

Valeurs d’action pour l’exposition

Pour mesurer la température réelle, un thermomètre globe humide est donc l’outil adéquat. La méthode WGBT (wet bulb globe temperature) tient compte du taux d’humidité de l’air et de la température de rayonnement des objets environnants; Les valeurs d’action pour l’exposition à la chaleur sont définies à l’aide de cet indice WBGT. Les valeurs limites permettent de déterminer si une personne est capable de travailler dans une ambiance donnée sur une durée de 8 heures en fonction de la charge physique.

Les valeurs d’action pour l’exposition à la chaleur sont définies en fonction de l’indice WBGT pour la charge thermique en fonction de la charge de travail physique.

Charge physique de travail: Indice WBGT maximal

Léger ou très léger: 29 ; Moyen: 26 ; Lourd: 22 ; Très lourd: 18

- Travail physique léger : travail de secrétariat ou conduire une voiture.

- Travail physique d’intensité moyenne : charpenterie ou conduire un tracteur.

- Travail physique lourd : creuser, scier à la main, polir, pousser ou tirer une brouette.

- Travail physique très lourd : travaux de creusage de grande envergure, monter des échelles ou des escaliers.

En règle générale, l’indice WBGT est inférieur à la température mesurée à l’aide d’un thermomètre traditionnel. Lorsque le taux d’humidité est extrêmement haut, comme à 90 %, la température WBGT correspond plus ou moins à la valeur indiquée par le thermomètre traditionnel. Si le taux d'humidité est plus bas, l’indice WBGT est inférieur à la température de l’air. Dans la plupart des cas, le résultat est très proche de celui obtenu avec la méthode officielle. Si des sources de rayonnement de chaleur sont présentes, cela représente un facteur néfaste supplémentaire.

Mesures de prévention

Si les valeurs limites de WBGT sont dépassées, vous êtes tenu d’élaborer un programme de mesures techniques et organisationnelles visant à diminuer l’exposition à la chaleur et à prévenir les risques qui y sont liés. Prévoir des pauses supplémentaires peut être une solution.

Dans ce cadre, vous pouvez faire usage du tableau ci-dessous.

Changement dans le travail Valeur WBGT - Travail léger Valeur WBGT - Travail d'intensité moyenne Valeur WBGT - Travail lourd Valeur WBGT - Travail très lourd
45 min travail - 15 min rust 29,5 27 23 19
30 min werk - 30 min rust 30 28 24,5 21

Pour un travail d’intensité moyenne avec une valeur WGBT de 27 ou plus, il convient de se reposer 15 minutes par heure. Si la valeur WBGT est égale ou supérieure à 28, il convient de prendre 30 minutes de pause par heure. Il est conseillé de prendre ces pauses dans un local où la température est fraîche.

Par exemple, lors d’une journée d’été ensoleillée, le taux d’humidité relative atteint environ 60% alors que la température maximale peut atteindre 30°C. Dans ce cas, la valeur WBGT est de 26, il convient donc de prévoir des pauses pour les personnes qui effectuent un travail lourd ou très lourd.

Une question de bon sens

Il convient également d’envisager d’autres mesures telles qu’un système de refroidissement, une isolation des sources de chaleur, une adaptation du temps de travail ou prévoir des vêtements adaptés. Dans ce type de cas, il est nécessaire de mettre à disposition de grandes quantités d’eau potable et de faire preuve de bon sens. Les travailleurs ne sont pas des athlètes qui peuvent jouer un match de foot ou courir un marathon sous une chaleur écrasante.
Retourner vers l'aperçu